Accueil


 

L’installation d’un plafond est indispensable pour habiller un toit mais également pour dissimuler les diverses ossatures. Les particuliers ont à cet effet, différents types de plafonds : le plafond en plâtre armé, le plafond fixé et le faux-plafond pouvant être suspendu ou tendu.

Le plafond en plâtre armé

Ce type de plafond est vivement conseillé aux personnes qui souhaitent redorer le style rustique de leur habitation. Le plafond en plâtre armé permet aussi de cacher minutieusement les fils électriques ainsi que les isolants.

Le plafond fixé

La pose d’un plafond nécessite un savoir-faire et un certain budget. Le plafond fixé est la solution adéquate aux individus désirant un plafond facile à monter et moins couteux.

Le faux plafond

Ce genre de plafond se traduit par un second plafond fait de plaques ou de dalles. On le dresse en dessous du plafond principal. Ce type de plafond a l’avantage d’être à la fois pratique et très design. Nombreux sont les personnes qui recourent à ce type de plafond lors de la rénovation d’un vieux ou un  plafond usé. Il est également utilisé pour blinder un plafond ne bénéficiant pas d’une parfaite isolation. Il existe 2 types de faux plafond, ceux qui sont suspendus et les modèles tendus.

  • Le faux-plafond suspendu : ce genre de plafond est fixé à un support métallique. C’st la solution la plus préconisée lors d’une rénovation. La réalisation d’un faux-plafond suspendu s’effectue à l’aide des dalles de plafond qui peut être revêtu avec divers matériaux tels que le bois ou encore la PVC.
  • Le faux-plafond tendu : il est conçu avec une toile PVC communément appelé velum qu’il suffit de tendre entre les murs. C’est la solution à adopter pour les maisons qui se veulent être modernes et esthétiques. Le faux-plafond tendu est proposé sur-mesure dans la majorité des cas, raison pour laquelle, il est très coûteux et qu’il est difficile à installer.